Imprimer cet article

Placements

Investir dans les matières premières

En période de crise ou de croissance économique, le marché des matières premières reste toujours très dynamique, offrant ainsi aux investisseurs des opportunités en toutes circonstances. Explications.

Publié le

Un marché hétérogène

Les matières premières, également appelées « commodities », désignent l’ensemble des ressources naturelles utilisées dans le processus de production des secteurs industriel et agroalimentaire. Ce secteur couvre par nature un horizon très large : des métaux précieux (or, argent), des métaux de base (cuivre, aluminium) ainsi que les ressources énergétiques (gaz, pétrole) et agricoles (blé, têtes de bétail). Cette hétérogénéité offre de nombreuses solutions aux épargnants quel que soit le contexte économique.

Ainsi, en période de croissance, ce sont les matières premières dites « cycliques » telles que le pétrole ou certains métaux de base, indispensables à l’industrie, qui voient leur cours profiter du développement de l’économie mondiale.

En période de récession ou d’incertitudes, en revanche, les investisseurs se tournent davantage vers les matières premières dites « défensives » telles que l’or ou l’argent, qui jouent alors un rôle de valeur refuge.

Comment se positionner sur ce marché ?

Pour investir sur les matières premières, les investisseurs peuvent, par exemple, directement acquérir des contrats à terme ou plus simplement des trackers, appelés « exchange traded commodities » (ETC), spécifiquement conçus pour répliquer fidèlement le cours des matières premières. Mais la forte volatilité des prix sur le marché des matières premières doit toutefois inciter les épargnants à la prudence et à privilégier la détention de ces actifs par l’intermédiaire d’un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM).

Ces fonds, pilotés par des professionnels du secteur, présentent notamment l’avantage de répartir leurs investissements sur de nombreuses valeurs et ainsi de limiter le risque de perte lorsque le cours de l’une d’elles vient à se déprécier brutalement.

Un secteur soumis à une forte volatilité des prix

Sur le secteur des matières premières plus qu’ailleurs, les investisseurs peuvent avoir à faire face à une forte volatilité des prix. Des facteurs géopolitiques ou climatiques peuvent ainsi fortement influer sur leur évolution.

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2015